Sportifs
Culturels
Patrimoine historique
-
La Citadelle
-
Tours des Remparts
-
La vieille Ville
Patrimoine Religieux
Les Musées
Le Festival « Les nuits de la citadelle »
Routes et chemins
Familiaux
Manifestations
Artisanat

Rechercher

La Citadelle

C’est la parure de Sisteron, son orgueil, son plus réel intérêt et aussi le reflet et le support de son histoire.


Le rocher dominant la cluse de la Durance a de tout temps été fortifié! Il ne reste rien de l'Oppidum des Voconces, pas davantage du castrum romain. Rien non plus du châtel, fait de tours et de palissades, du haut Moyen Age.
La Citadelle qui couronne la ville aujourd'hui est un ensemble d'ouvrages d'époques très diverses résultant de modernisations et de reprises successives.

Le rempart supérieur, ou chemin de ronde, ponctué d'un puissant donjon remonte au XII' siècle. A cette ligne de faîte on a adapté, après les destructions des guerres de Religion, vers 1590, au nord et au midi un étagement d'ouvrages bastionnés auquel venait se souder le rempart enserrant la ville depuis le XIV' siècle. La face sud comporte trois enceintes fermées de portes bien défendues. Celle nord, deux seulement.

Ces ouvrages attribués à Jean Erard sont plus sûrement l’œuvre d'un ingénieur venu d'Italie où l'art de fortifier était plus avancé que chez nous. En 1692, Vauban, après l'invasion de la haute vallée de la Durance par le duc de Savoie Victor Amédée, conçoit pour Sisteron un vaste plan de défenses intéressant la ville et la forteresse. De l'ambitieux projet, seuls la poudrière et le puits de cette dernière sont réalisés.

De 1842 à 1860, d'ultimes travaux tendent à "mettre à jour" la Citadelle. On relève les courtines. On ouvre les deux portes charretières de la face sud. Au nord, la deuxième enceinte est remaniée; une citerne aménagée. Enfin on creuse le formidable escalier souterrain reliant la Citadelle à la porte nord de la ville, elle aussi reconstruite.
 
Sosvacances Gv Limousine Service Autourduweb Auxplaisirsdesmodes Vaiko Shop
Bookmark and Share