Abattoir municipal

L'abattoir municipal de Sisteron est le premier abattoir voin de France et le deuxième d'Europe.

Au coeur de la zone historique d'abattage de la filière ovine

En 1984, l'abattoir municipal quitte le centre ville  pour une construction beaucoup plus moderne dans la zone d'activité du Val de Durance. En effet, les années 80 ont vu un accroissement de la demande en viande d'agneau.  Sisteron se trouvant.

Après différents agrandissements successifs en 1988, 1991 et 1999, l'abattoir a aujourd'hui une capacité d'accueil de quelque 600 000 agneaux par an, soit environ 10 000 tonnes. Aujourd'hui, ce sont plus de  450 000 agneaux qui sont abattus chaque année, ce qui représente environ 20% du marché du Sud-Est.

Les conditions d'abattage, hygiène et respect de la chaîne du froid sont scrupuleusement respectés. En 2016-2017, la triperie a été restructurée tandis que la centrale de froid a été refaite en 2018 pour la rendre plus performante et écologique. Au total, la Société d'Exploitation de l'Abattoir de Sisteron (SEAS) est parvenue à hisser cette structure au premier rang des abattoirs ovins de France et parmi les premiers d'Europe.

88% de la production régionale abattue à Sisteron

La SEAS assure uniquement une prestation d'abattage d'ovins et caprins. Elle emploie 52 personnes réparties dans 5 services distincts : production (y compris triperie), maintenance, nettoyage, administration et qualité. Mais actuellement, 300 personnes oeuvrent sur le site : tripiers, boyaudiers, collecteurs de peaux, entreprises de chevilles... Quatre entreprises de chevilles principales sont actionnaires du capital de l'abattoir : SA Dufour, Alpes Provence Agneaux, SA Giraud Viandes et Joassan Frères.

Depuis longtemps, dans le Sud de la France et notamment dans le Sud Est, la consommation d'agneau est la plus développée avec 9 kg de viande par an et par personne. Ceci explique que 88% de la production régionale soit abattue à Sisteron.

Traçabilité maîtrisée

La traçabilité en abattoir permet de contrôler l'origine de l'agneau, de détecter l'anomalie d'identification et d'assurer à chaque client le retour d'information de leurs lots (poids, classement, origine, n° EDE, nature des saisies éventuelles...). L'abattoir de Sisteron assure donc une traçabilité individuelle de tous ses lots d'agneaux depuis leur entrée en bergerie jusqu'à la mise en frigo de ressuage des carcasses.

Pesées individuellement, marquées au jet d'encre avec un numéro de traçabilité et édition d'une étiquette "code barres" sur laquelle figurent toutes les données (de la naissance à l'abattage), le client peut être certain de la provenance de la viande, lui assurant ainsi une qualité dans le respect de la charte. Une étiquette verte définit un agneau de lait, l'étiquette bleue un agneau de plus de 12 mois, l'étiquette jaune un agneau de moins de 12 mois et l'étiquette rouge un agneau "Label Rouge".

Sisteron joue la carte des produits locaux, nationaux et français. En effet, en 2018, 93% des agneaux traités à Sisteron sont issus de la production française dont 44% proviennent de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Fort d'un savoir-faire apprécié et reconnu par tous, Sisteron est devenu, au fil des années, l'outil incontournable de la filière ovine française.

Le savoir-faire développé permet de répondre à différents cahiers des charges tels que "Label Rouge IGP Agneau de Sisteron" et "Label Rouge Agneaux de l'Adret". L'abattoir est certifié ISO 9001 v2015 pour sa prestation d'abattage