COVID-19 : DE NOUVELLES MESURES SANITAIRES

La situation sanitaire est sous contrôle dans le Département mais elle s'est aggravée ces derniers jours. La vigilance est requise par la préfecture qui a mis en place de nouvelles règles, dans le cadre du plan d'urgence sanitaire national, présentées ce matin lors du comité de suivi du déconfinement.

Publié le

 

Lors de la réunion en visioconférence du comité de suivi du déconfinement à laquelle j’ai participé ce matin aux côtés de Christine REYNIER, adjointe aux affaires sociales et plusieurs de mes collaborateurs, la Préfète Violaine DÉMARET a fait le point sur la situation sanitaire du Département Une situation sous contrôle mais qui s’aggrave et implique d’être particulièrement vigilant notamment en raison de l’occupation à ce jour de tous les lits de Réa dans le Département, toutes pathologie confondues. Et si les Alpes-de-Haute-Provence ne font pas l’objet d’un couvre-feu instauré dans plusieurs grandes métropoles françaises, un certain nombre de mesures prises dans le cadre du décret national d’état d’urgence sanitaire s’appliqueront dès demain à 0 heure. Elles s’ajouteront aux obligations de port du masque prolongées notamment à Sisteron jusqu’au 3 novembre.

Parmi les mesures relatives à la voie publique, il n’y a plus de système de déclaration mais une interdiction systématique des rassemblements de plus de 6 personnes. Outre les manifestations revendicatives qui restent soumises à déclaration, cette interdiction comprend des dérogations de quatre types : Les rassemblements, réunions ou activités à caractère professionnel ; les services de transports de voyageurs ; les cérémonies funéraires et les visites guidées organisés par des personnes titulaires d’une carte professionnelle.

Concernant les mesures relatives aux établissements recevant du public (ERP) d’autres mesures s’appliqueront également :

Dans les salles des fêtes, de spectacles, polyvalents ou chapiteau, tentes.. Les événements qui ne permettront pas le port du masque en permanence sont interdits. Ce qui interdit donc tous les événements avec distribution de boissons et de repas. Seuls seront autorisés les événements au cours desquels les personnes pourront rester assises et masquées et ce à compter de lundi 19 octobre

Pour les Bars et Restaurants, le protocole est durci. Les tables de plus de 6 personnes seront en effet interdites, une distance d’un mètre entre les chaises devra être respectée et un cahier de tracing devra être établi.

Pour les ERP avec public debout et itinérant (musées, centre commerciaux…) la jauge devient une jauge de densité : la jauge collective de 4m² par personne devra être respectée, ce qui impliquera un nombre maximum de visiteurs en simultanée et que chacun devra calculer.

Pour les ERP avec personnes assises : dans les cinémas, lieux de cultes ou théâtre, une distance d’un siège libre entre chaque personnes ou entre chaque groupe de 6 (contre 10 auparavant) devra être respectée.

En plein air (stades, hippodromes), une distance d’un siège libre entre chaque personne ou entre chaque groupe de 6 personnes devra également être respectée.

Pour finir, les établissements sportifs (stades, gymnase, salle de sport) resteront ouverts aux pratiquants qui devront respecter strictement les protocoles.