HOMMAGE À PIERRE CHAVANEL

Voici le discours prononcé par Monsieur le maire de Sisteron, Daniel SPAGNOU, ce mercredi 17 juin en hommage à Monsieur Pierre CHAVANEL:

Publié le

« Mes chers amis,

Nous sommes réunis aujourd’hui afin de rendre hommage à un de nos collègues qui nous a quittés beaucoup trop tôt et dont les obsèques ont eu lieu ce matin à 8H30 au crématorium de Biarritz.

Pierre CHAVANEL, après avoir travaillé longtemps à son compte puis dans le privé et notamment chez SUEZ, a intégré l’effectif de la ville de Sisteron le 1er juillet 2019, à la suite du passage du service de l’eau en régie complète dont il s’occupait déjà depuis de nombreuses années.

Nous connaissions donc les qualités professionnelles de Pierre depuis longtemps, mais à son contact devenu journalier depuis un an, nous avons découvert en plus la dimension humaine du personnage. Epoux, père et grand-père exceptionnels, Pierre CHAVANEL était d’une gentillesse rare.

Généreux, toujours disponible, travailleur acharné et efficace, il avait su en un rien de temps, attirer le respect et la considération de tous, et plus particulièrement de ses collègues, avec qui il partageait son amour du travail bien fait, y compris durant toute la longue période de confinement.

La discrétion de Pierre CHAVANEL n’avait d’égal que son professionnalisme qu’il mettait en pratique à la perfection au sein de l’usine de production d’eau potable, des réservoirs et de la station de pompage notamment. N’oublions pas non plus qu’il gérait également la station d’épuration de Saint-Lazare sans oublier le réseau d’assainissement de la ville… C’est donc aussi une très grande perte technique pour toute la production d’eau potable de la ville de Sisteron.

Une ville qui l’avait adopté depuis toujours, lui qui était né sous le brillant soleil d’Alger, balayé par les effluves enivrants de jasmin et des oranges amères mais qui avait posé ses valises à Sisteron il y a bien longtemps.

En compagnie de son épouse, Pierre CHAVANEL avait jeté son dévolu aussi sur le Pays Basque qu’il adorait et où il a tragiquement disparu, brutalement, vendredi dernier, alors qu’il bénéficiait enfin de quelques jours de congés durement gagnés.

Mes chers amis, nous avons tous perdu un collaborateur exceptionnel qui laissera à jamais l’empreinte dans nos cœurs d’un homme affable, jovial, mais aussi discret et délicat.

Nous exprimons ici notre profond respect à sa mémoire et nous assurons son épouse, ses enfants et petits- enfants de notre profonde tristesse.

Il me vient à cet instant les mots chaleureux de Jean d’Ormesson. Cet homme de Lettres hors pairs avait compris qu’il y a quelque chose de plus fort que la mort : c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants.

Je vous propose donc, mes chers amis, de fermer un instant les yeux et de rappeler à votre mémoire l’image apaisante de Pierre CHAVANEL durant cette minute de silence que je vous invite à observer. » Daniel SPAGNOU.