L’AUDITORIUM LOUIS JULLIEN FAIT PEAU NEUVE

Samedi 8 février, Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron, en présence de Monsieur Franck PERARD, adjoint à la culture, au patrimoine et à la mémoire, assistait à la présentation après plusieurs années d’études puis plusieurs mois de travaux de l’auditorium Louis-Jullien fraîchement rénové.

Publié le

En effet,  depuis 2016 la municipalité avait initié une restauration de cet ensemble architectural. Le projet comprenait des travaux pour rénover la structure, une restauration des décors de gypserie (décroûtage, rendu des coloris originels suivant les résultats d’études stratigraphiques …). Les travaux ont débuté en avril 2019. Des interventions sur la toiture (non prévues en début de chantier), pour stopper les infiltrations et préserver l’édifice, ont été menées. Le système électrique, l’éclairage et la sonorisation ont été entièrement revus. Les baies du chœur ont été rouvertes et accueillent désormais des vitraux contemporains, le plafond du chœur a lui été surélevé pour retrouver son emplacement initial tel qu’au 18ème siècle et la voute entièrement recréée.

En parallèle, un travail minutieux de dégagement des décors muraux et gypseries (à la main, millimètre par millimètre), ainsi que la remise en couleur des aplats et décors, ont été effectués par des équipes de professionnels. Les travaux ont été réalisés sous la conduite de la ville de Sisteron, maître d’ouvrage, et du maître d’œuvre et architectes du patrimoine Mesdames Pellen et Daudé. Maître d’œuvre et maître d’ouvrage ont bénéficié tout au long du chantier des conseils scientifiques de la Direction Régionale des Affaires Culturelles PACA, plus particulièrement la Conservation Régionale des Monuments Historiques représentée par Madame TUGAS  et Monsieur VISSEAUX respectivement conservateur des monuments historiques et ingénieur du Patrimoine chargés du département des Alpes-de-Haute-Provence. Désormais, l’auditorium est tel que les sisteronais au 18ème siècle ont  pu le voir (couleurs, décor…).

Débarrassé des 7 couches de peintures qui faisaient disparaître le relief des gypseries, on peut apprécier, 300 ans plus tard, la beauté de l’ornementation et le chœur réhabilité qui promettent d’accueillir, de nouveaux concerts, conférences, pièces de théâtre dans un écrin patrimonial sauvegardé entièrement dédié à la culture et adapté à son usage. Par le biais de la Fondation du patrimoine, qui œuvre à la sauvegarde et la valorisation du patrimoine français, un appel au mécénat d'entreprise et aux particuliers a été lancé au cours de l’année 2018, le projet a été retenu dans le cadre de la mission BERN et du loto du patrimoine, ce qui a permis d’obtenir des financements supplémentaires.  

Monsieur PERARD remerciait et félicitait Monsieur BERTONE, gypier très connu qui a reconstitué et restitué à l’identique les gypseries. Monsieur BERTONE est connu de grand public pour participer régulièrement à l’émission « Des racine et des ailes » 

 Je tiens ici à remercier chaleureusement l’ensemble des personnes qui ont fait un don, tout particulièrement les 73 sisteronais très attachés à leur auditorium, ainsi que l’ensemble des financeurs privés et publics sans qui cette restauration n’aurait pu être accomplie...

D’ores et déjà, je missionne les services techniques pour le lancement de la phase 2 des travaux qui va consister en la requalification de l’escalier afin de le rendre moins dangereux et de créer un sas d’accueil en fond de salle, ce qui permettra un accès plus discret et ne dérangera pas le déroulement des représentations. A partir de ce jour, si le bâtiment continuera de porter le nom d’Auditorium Louis-Jullien, je vous annonce que la salle dans laquelle nous nous trouvons portera désormais le nom de Paul DOLLET,  à qui je souhaite rendre hommage. En effet, Monsieur DOLLET a marqué le paysage musical sisteronais puisqu’il fut chef de l’harmonie municipale « les touristes des Alpes » de 1948 à 1951 mais pas seulement. Enfin, je remercie toutes les personnes qui ont œuvré pour la bonne réalisation du chantier, en premier lieu la maîtrise d’ouvrage, plus particulièrement Jean Charles MINETTO, Directeur des Services Techniques et Bernard MOULLET qui ont assuré le suivi des travaux, l’Etat, les entreprises et artisans des métiers d’art, les architectes, les bureaux de contrôle et d’études, les représentants de la fondation du patrimoine dans le département et en région, notamment sa déléguée départementale Mme BRUNEL et la mission BERN. », dira le maire de Sisteron.