MISE EN SÉCURITÉ DES DEUX STATUES DE L'HORLOGE

En raison de leur état dégradé au fil du temps et afin d'éviter tout risque pour la population, les deux statues de l'Horloge vont quitter leur emplacement et seront conservées à l'abri des intempéries

Publié le

La tour de l’Horloge actuelle a été construite au début des années 1890. Quelques années plus tard, deux statues sont venues compléter cet ensemble architectural. La statue donnant sur la place de l’Horloge, autrefois la place de la mairie et cœur de la ville avant le bombardement, représente la république, accostée d’un lion, symbole de force et de puissance. Traditionnellement, elle brandit un rameau de paix.

La statue qui donne côté rue, est une allégorie de Cérès, déesse des moissons, de l’agriculture et de la fertilité. Elle est toujours représentée avec un sceptre et un épi, en général un faisceau d’épis dans la main droite et une torche ardente dans la main gauche.

Malheureusement, le temps a fait son œuvre. Réalisées en terre cuite, ces statues ont été soumises aux intempéries, la pluie qui s’infiltre puis le gel, ont causé des dommages irréversibles. Dans un premier temps, le rameau et la main de la statue de la place avaient disparu, puis le nez et dans un second temps, la main de la statue côté rue a chuté, heureusement sans faire de blessés. A la suite de cet évènement, les services techniques de la ville sont intervenus afin de sécuriser la statue en retirant son bras et sa tête.
Aujourd’hui, la dégradation se poursuit à grande vitesse.

Aujourd’hui, la dégradation se poursuit à grande vitesse. C’est la raison pour laquelle, la décision a été prise de retirer les deux statues de l’édifice avant les gelées hivernales, afin de sécuriser les abords de la tour et ne pas prendre de risques pour la population.

Symbole de l’histoire de Sisteron et de l’identité de cette place, elles seront conservées dans des locaux municipaux comme témoins de l’histoire locale.