VERS LA CRÉATION D'UN FONDS DE SOLIDARITÉ DÉPARTEMENTAL POUR LES TPE

Pour venir en aide aux TPE du département des Alpes de Haute-Provence durement impactées par la crise sanitaire un fonds d'intervention abondé par les chambres consulaire et les EPCI est en cours de création.

Publié le

A l’initiative de Daniel Margot, président de la  Chambre de commerce et d’industrie des Alpes de Haute-Provence, Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron et président de la CC du Sisteronais-Buëch a participé ce matin,  avec les autres présidents d’établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) du département, à une conférence téléphonique. L'objet de cette conférence était de réfléchir à la  création d’un fonds d’intervention en faveur des Très Petites Entreprises (TPE) et donc des commerçants et artisans très durement impactés par la crise sanitaire. 

Après avoir donné un avis plus que favorable sur une participation financière au nom de la communauté de communes du Sisteronais-Buëch , M. SPAGNOU a  plaidé pour qu’il s’agisse d’un fonds de proximité,  géré par les chambres consulaires,  et a insisté sur la nécessité d’aller très vite dans la mise en place de ce dispositif pour aider les commerçants et artisans qui en ont grandement besoin après l’arrêt brutal de leur activité. Il  reste maintenant à fixer le montant de la participation de chacune des communautés de communes ou d’agglomération et des chambres consulaires ainsi que les modalités juridiques et comptables liées à la création de ce fonds et aux moyens de l’abonder en cette période de crise.

A noter que ce fonds pourrait être également abondé par de grandes entreprises du département, sous forme de dons, certaines ayant d’ailleurs déjà donné un accord de principe. Une nouvelle conférence téléphonique est d’ores et déjà prévue la semaine prochaine, après consultation des services de l’Etat, afin de finaliser la création de ce dispositif et verser ainsi le plus rapidement possible les premières aides financières émanant de cet élan de solidarité territoriale pour la survie de notre tissu commercial et artisanal. Enfin, Daniel SPAGNOU, a souhaité 

que ce même dispositif d’aide puisse être mis en place dans les Hautes-Alpes".