Témoignage issu du milieu culturel

TIMOTEO Carole

Artisan d'Art

Loin de l’idée première de dispersion, mon travail est un trait d’union. Entre mes différentes passions. Entre la terre, le végétal, le papier, l’écriture. La terre et le papier comme support d’écriture. Le végétal comme autant de signes qui racontent le paysage, comme l’écriture raconte notre histoire.

Publié le

J’ai toujours été fascinée par l’écriture et le papier. Enfant, je lisais, j’écrivais, je dessinais et je faisais de la musique. J’ai continué et j’ai quelquefois  pensé que je me dispersais.

Enseignante pendant vingt ans, j’ai transmis à mes élèves ce plaisir des mots, de la musique et de la création.

En 2001, j’ai suivi des ateliers libres aux Beaux-Arts de Toulon et j’ai commencé à mettre en forme mes textes.

En 2005, ce fut ma rencontre avec la terre. Et ce fut une évidence de l’intégrer à mes livres. Une évidence aussi qu’après de nombreuses années à « faire faire », il me devenait primordial d’avoir du temps pour faire. J’ai donc quitté l’enseignement (en 2006).

Loin de l’idée première de dispersion, mon travail est un trait d’union.

Entre mes différentes passions.

Entre la terre, le végétal, le papier, l’écriture. La terre et le papier comme support d’écriture. Le végétal comme autant de signes qui racontent le paysage, comme l’écriture raconte notre histoire.

Dans tout mon travail, je choisis de célébrer la vie, en déclinant des petits moments de chaleur, de beauté, de sincérité, une recherche d’équilibre, entre émotions et sérénité à partager.

Et c’est pour les mêmes raisons que je chante, notamment des chansons de Barbara, accompagnée par le pianiste Antoine Rossfelder, dans un spectacle intitulé « Si un soir Barbara… »

Contact