Les attributions du Maire

Elu par les conseillers municipaux, le Maire est à la fois l’organe exécutif du Conseil municipal et un agent de l’Etat.

Exécutif de la commune : 

Le Maire est investi de pouvoirs propres et de pouvoirs délégués. Il peut, sous sa responsabilité, déléguer une partie de ses fonctions aux adjoints, par arrêté. 

Pouvoirs propres : 

  • préparation et exécution des délibérations du Conseil municipal, 
  • pouvoirs réglementaires pour organiser les services municipaux et administrer la commune, 
  • pouvoir de sauvegarde des intérêts de la commune en ce qui concerne le domaine public, 
  • passation et exécution des contrats et marchés publics, 
  • nomination et révocation de tous les emplois de la collectivité. 

Le Maire est par ailleurs chargé de la Police municipale qui doit assurer le bon ordre, la sécurité et la salubrité publics. 

Pouvoirs délégués : 

Le Maire peut recevoir du Conseil municipal certaines attributions : 

  • réalisation des emprunts, 
  • délivrance des concessions dans les cimetières, 
  • acceptation des dons et legs, 
  • représentation de la commune en justice. 

Le Maire comme agent de l’Etat 

Le Maire est à la fois Officier de police judiciaire et Officier d’état-civil. A ce titre, il : 

  • célèbre les mariages, 
  • enregistre les naissances, les décès, 
  • établit les listes électorales, 
  • organise les élections politiques, 
  • assure le recensement militaire, 
  • publie les lois et réglements. 

Les attributions des élus : 

Le Conseil élit en son sein le Maire et les Adjoints. 

Il se réunit au moins une fois par trimestre. Le Maire peut le réunir chaque fois qu’il le juge utile.  

Tout citoyen peut assister aux séances du  Conseil municipal. 

Il règle par ses délibérations les affaires de la commune. 

Il a compétence pour tout ce qui concerne les affaires communales et délibère sur les dossiers qui lui sont soumis et qui ont trait notamment à : 

  • l’élaboration et le vote du budget, 
  • la construction, l’équipement, l’entretien et le fonctionnement des établissements primaires de l’enseignement public, 
  • la propreté et l’hygiène, 
  • l’environnement, 
  • l’action culturelle, 
  • le sport, 
  • la gestion du patrimoine de la ville, 
  • la création et la transformation d’emplois.