Autres sites

La chapelle des missionnaires de la Croix, la chapelle Saint-Marcel, le cloître Saint-Dominique, les fortifications de la ville ancienne, la chapelle de l'ancien hôpital et tout le petit patrimoine sont autant de témoins du passé riche de la ville de Sisteron

Auditorium Louis-Jullien : ancienne chapelle des missionnaires de  la Croix

L’auditorium est installé dans la partie supérieure d’une chapelle construite à partir de la fin du 17ème siècle et inscrite aux Monuments Historiques en 1987. Celle-ci était incluse à l’origine dans un ensemble composé également de la maison des Missionnaires de la Croix (dont la façade conserve une double baie géminée sur chapiteau et colonne du 13ème siècle). Cet établissement était destiné à former de jeunes ecclésiastiques aux travaux des missions suite à la révocation de l’Edit de Nantes en 1685. L’intérieur de l’auditorium présente un décor remarquable de gypseries composé notamment de pilastres, chapiteaux corinthiens, chapelets, denticules.

 

La chapelle est actuellement en cours de restauration. Dans ce cadre du projet de restauration de la chapelle des Missionnaire de la Croix (actuel auditorium Louis-Jullien de l'école de musique), un appel aux dons est lancé en partenariat avec la Fondation du Patrimoine. Ces dons ouvrent des droits à la réduction d'impôt.

Chapelle Saint-Marcel

A proximité du couvent des Dominicains se trouve Saint Marcel, ancienne église paroissiale du faubourg de La Baume.

Cet édifice classé Monuments Historiques en 1984, a été édifié au 12ème siècle, puis rehaussé au 17ème siècle (selon l’inscription mentionnant ‘’1644’’) et enfin agrandi au 18ème siècle. L’extérieur empreint de simplicité ne laisse pas deviner un décor intérieur riche. Cependant à l'intérieur vous trouvez notamment une vaste fresque datant du 17èmesiècle, un ensemble de stalles en noyer, un maître autel, un vitrail d’Eliane Manière et un chemin de croix de l’artiste Frédérique Maillart.

Au nord de la chapelle autour d’une placette agrémentée d’un porche, outre l’ancien hospice des moines de Chardavon, l’ancien refuge des évêques de Gap construit au 16èmesiècle se distingue par sa tourelle. La Baume a en effet été dépendant de l’évêché de Gap jusqu’à la fin du 18ème siècle.

Cloître Saint -Dominique

Face à la ville ancienne de Sisteron sur la rive opposée de La Durance, l’ancien couvent des Dominicains se situe au faubourg de La Baume, au pied du majestueux rocher. Il attire le regard par son imposant clocher roman effilé.

L’église actuelle date du 13ème siècle. Cet édifice est classé aux Monuments Historiques en 1963. Divisé en trois nefs aboutissant chacune sur une abside, il conserve, malgré de nombreux remaniements notamment suite aux Guerres de Religions et la Révolution Française, un ensemble gothique homogène parmi les plus importants des Alpes-de-Haute-Provence. Le clocher est surmonté d’une reproduction du ‘’ Diamant de la Reine Jeanne ‘’. Le cloître attenant, de vaste dimension à l’origine, conserve plusieurs enfeus. L'un d'eux encadre une fontaine, sur laquelle est inscrite la date de 1562.

Chaque été, l’église à ciel ouvert sert de cadre grandiose aux représentations des Nuits de la Citadelle.

Fortifications

5 tours, 3 portes, des tronçons de remparts érigés le long de La Durance ainsi que les vestiges d’une porte monumentale sont les principaux témoins des anciennes fortifications érigées autour de la ville ancienne de Sisteron au 14ème siècle.

Les tours du Fort, des Gens d’Armes, de la Médisance, de Notre Dame et du Collège, classées Monuments Historiques en 1875, tirent leur nom de bâtiments à proximité ou de faits réels et légendaires.

Les portes de la Nière et de Fonts-Chaudes protègent les 2 accès majeurs du quartier Bourg Reynaud (partie de la ville ancienne longeant La Durance).

A l’entrée nord de la cité, La porte de l’Escourche côtoie les vestiges de l’ancienne porte imposante du Dauphiné (détruite lors du Bombardement de 1944).

Chapelle de l'ancien hôpital

L’hôpital actuel est le témoin d’une activité médicale plusieurs fois centenaire à Sisteron. La cité compta jusqu’à onze établissements hospitaliers. L’hôpital conserve deux ailes du 18ème siècle et une chapelle inscrite aux Monuments Historiques en 1989. Cette chapelle signalée à l’extérieur par un clocheton, est ornée à l’intérieur de fausses ogives peintes ainsi que de fines boiseries de style rocaille datant du 18ème siècle en provenance de la chapelle primitive du centre hospitalier. La façade nord de l’établissement médical est agrémentée d’une élégante grille en fer forgé. Ce bâtiment est la propriété du département. La commune de Sisteron conserve également un riche mobilier dont un ensemble de tableaux représentants des donateurs.

Petit patrimoine

Sisteron possède un petit patrimoine varié que vous pouvez découvrir au fil de votre balade dans le centre ancien. Il faut parfois bien ouvrir l'œil, lever la tête ou même pousser des portes, mais les murs et le cœur de la vieille ville  sont riches d'un patrimoine qui vous fera traverser les siècles.

  • Oratoires (dont celui de La Coste)
  • Fontaines
  • Lavoirs
  • Portes
  • Andrônes
  • Couverts
  • Gypseries
  • Maison Romane (rue Mercerie)
  • Tour de l’horloge