TOUR DE FRANCE

La Grande Boucle a fait étape dans la ville les 31 août et 1er Septembre 2020

Après plusieurs semaines d’incertitude, entre annulation de l’épreuve ou report en septembre, le Tour de France s’élançait le 29 août depuis Nice avec des mesures sanitaires très strictes mises en place par Amaury Sport Organisation (ASO). Et après deux étapes autour de la capitale azuréenne, le peloton franchissait la ligne d’arrivée de Sisteron le 31 août. Un final au sprint remporté avec panache par l’australien Caleb Ewan, tandis que Julian Allaphilippe, en jaune depuis l’étape de la veille, conservait le maillot de leader pour le départ du lendemain vers Orcières-Merlette.

« C’est une grande fierté que d’avoir pu accueillir une nouvelle fois à Sisteron cet événement majeur inscrit au patrimoine de la France et que d’aucuns voudraient pourtant voir disparaître ! », confiait Daniel Spagnou, maire et président de la Communauté de communes du Sisteronais Buëch au soir de l’arrivée de la 3e étape depuis Nice dont la mise en place avait débuté la veille au soir avec l’appui des services de la Ville et de la Communauté de communes pour la partie les concernant. Une centaine de véhicules lourds affrétés par le Tour avaient en effet acheminé durant une bonne partie de la nuit, l’impressionnante logistique nécessaire à l’installation d’une Arrivée d’étape et notamment les moyens techniques de retransmission TV et radio dans près de 190 pays. En début d’après-midi, tout était fin prêt pour accueillir les premiers invités, parmi lesquels l'ancien ministre de l'Intérieur, le député Christophe Castaner, et le  public, limité à 3500 personnes par les mesures sanitaires très strictes mises en place sur le Tour. 

« C’est une grande fierté que d’avoir pu accueillir une nouvelle fois à Sisteron cet événement majeur inscrit au patrimoine de la France »

« En raison du report en Septembre et de la situation sanitaire toujours préoccupante, nous avons eu moins de spectateurs. En revanche les audiences TV ont atteint des sommets avec un pic record pour la fin d’étape à Sisteron ! », notait M. Spagnou après avoir pris connaissance de ces audiences par la voix de Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, quelques heures après l’arrivée qui avait en effet rassemblé près de 5 millions de téléspectateurs sur France TV. Un record depuis le Grand Départ à Nice et cela sans compter les téléspectateurs des autres chaînes TV diffusées en France ou à l’étranger !

« En terme d’image pour Sisteron et le département des Alpes-de-Haute-Provence, c’est une très bonne opération. Les retombées se mesureront sur les deux ou trois années à venir », assurait le maire déjà satisfait de la saison estivale dans le Sisteronais malgré la crise sanitaire. « La Citadelle n’y est pas étrangère, mais le Tour y a également contribué ! » ajoutait Daniel Spagnou aux côtés Joël Giraud, secrétaire d’Etat chargé de la Ruralité, l’un des nombreux invités du village du Tour édifié durant la nuit de lundi à mardi sur la place de la République, à deux pas de la ligne de départ de la 4e étape qui devait conduire les coureurs vers la première arrivée au sommet de cette édition 2020 de la Grande Boucle.

Une fois la caravane publicitaire passée, c’était au tour des coureurs de se ranger derrière les quatre maillots de leader des divers classements avant que le drapeau du départ ne soit abaissé de concert par M. Spagnou et M. Massette, président du Conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence, partenaire de la Ville avec la Communauté de communes du Sisteronais-Buëch pour l’accueil de ce 107e Tour de France. A cet instant, Julian Allaphilippe est encore en jaune et chaque km parcouru sur cette nouvelle étape le rapprochait de la tenue arc-en-ciel d’Imola à laquelle il rêvait déjà !